Le modèle DMAIC

Le modèle DMAIC est un plan d’action utilisé dans le Six Sigma pour améliorer la qualité des processus au sein d’une entreprise. DMAIC est un acronyme anglais pour : Define, Measure, Analyse, Improve et Control. Les 5 phases du modèle sont divisées en 12 étapes, pour qu’elles soient réalisées d’une bonne manière.

Les cinq phases du modèle DMAIC

Les cinq phases du modèle DMAIC sont subdivisées en 12 étapes. Nous énumérerons ci-dessous les 5 phases et les 12 étapes d’un projet réussi.

La phase ‘Define’

L’objectif de la phase Define est comme suite :

Décrivez le problème à aborder et la valeur du problème pour le business. Formez une équipe d’amélioration.

Dans la phase Define, les deux étapes suivantes sont primordiales :

1.       Sélection du projet et scope

2.       Définition du Défaut

Pour réaliser l’étape 1 avec succès, il faut parcourir les 5 étapes suivantes :

·         Identifiez les éléments qui déterminent la valeur de l’entreprise,

·         identifiez les opportunités et les possibilités,

·         examinez la liste des possibilités,

·         définissez le scope et les projets,

·         indiquez la priorité de chaque projet dans la liste.

Ce plan d’étapes mène au choix du projet Lean Six Sigma.

Etape 2 : Définition du Défaut, qui peut être traduit en un problème ou une demande du client. Au moyen d’un projet d’amélioration, il faudra répondre aux exigences de qualité concrètes qui ont été déterminées pour ce processus. En termes Lean Six Sigma, la voix du client (Voice of the Customer) est traduite en Critical to Quality. Critical to Quality (CTQ) est le terme utilisé pour les caractéristiques mesurables qui sont importantes pour un produit ou un processus. Le CTQ est aussi une indication du “performance standard”, qui doit être atteint pour satisfaire le client.

La phase ‘Measure’

Les objectifs de la phase Measure :

Définissez le défaut et collectez des informations de base sur la performance du produit ou du processus. Déterminez les objectifs d’amélioration. Prévoyez un système de mesure approprié.

La phase Measure contient les étapes suivantes:

1.       Détermination et analyse du système de mesure Y

2.       Baseline performance

3.       L’objectif sur la base du baseline performance 

Le projet Y est le CTQ exprimé comme le résultat mesurable du processus. Le projet Y est toujours quantitatif, mesurable, clair et directement lié à un processus. L’étape 4 : sur la base des données collectées, la performance actuelle du processus est déterminée, en mesurant le résultat du processus en Y. Cette valeur Y peut être exprimée comme une température, un temps, une vitesse ou une autre unité de mesure. Sur la base de cette valeur liée à un processus, il faudra déterminer un objectif de processus pour viser une amélioration.

La phase ‘Analyse’

L’objectif de la phase Analyse :

Déterminez quels paramètres (inputs) du processus ont le plus d’influence sur les résultats critiques (outputs) du processus

La phase Analyse contient deux étapes primordiales :

·         Les causes possibles de la variation

·         Détermination des causes principales

Dans l’étape 6, on va à la recherche des causes du fait qu’Y n’a pas toujours la valeur souhaitée. Les causes possibles sont la variation ou les déviations. Dans l’étape 7, on cherche les causes principales. Il est important que ces causes principales puissent être justifiées par des données.

La phase ‘Improve’

L’objectif de la phase Improve :

Identifiez les possibilités d’amélioration et argumentez que les objectifs du processus peuvent être atteints par ces améliorations.

Cette phase contient les 2 étapes suivantes :

·         Détermination de la solution optimale

·         Contrôle des solutions

Le but est de développer un processus complètement amélioré et fonctionnel, qui a été testé par l’équipe de projet et qui est prêt à être utilisé dans un vrai environnement commercial. La solution optimale est sélectionnée sur la base de :

1.       La performance de processus prévue

2.       Les coûts

3.       Les exigences d’implémentation

4.       Les risques 

On réalise un projet pilote pour tester les solutions proposées dans la pratique. Grâce à ce pilote, vous réduisez le risque d’échec et vous avez une idée plus précise des économies (financières) que vous pouvez réaliser avec ce projet. Sur la base de ces informations, vous pouvez mettre à point le Business Case, comme point de départ pour l’implémentation complète.

La phase ‘Control’

L’objectif de la dernière phase du modèle DMAIC :

Implémentez les solutions choisies et veillez à ce qu’elles soient respectées dans le processus et dans l’organisation. Partagez les solutions avec d’autres départements qui ont ou qui peuvent avoir un problème de processus similaire.

La phase Control contient notamment les étapes suivantes :

·         Garantie et analyse du système de mesure

·         Implémentation et démonstration de l’amélioration

·         Documentation du projet et transfert

Le plan de contrôle contient les changements de processus déterminés. Pour chaque cause principale, on décrit une gestion opérationnelle. Le plan de contrôle indique également comment la valeur Y du projet est suivie. En plus, on détermine dans ce plan qui est responsable pour la correction de problèmes. Le plan mentionne également quand il faut prévoir des contrôles ou des audits du processus et des modifications de processus, pour s’assurer que les changements soient durables. 

Il est important que la solution soit implémentée dans le processus de manière contrôlée. Beaucoup d’organisations ont leur propre méthode pour la gestion de projets. Nous recommandons de suivre la méthode existante, à condition qu’il y ait un plan d’action ou un plan d’implémentation qui contienne au minimum les éléments suivants : la définition du projet, l’organisation du projet, la planification du projet, les outils et le budget nécessaires, le plan de gestion des risques, le plan de communication et les exigences de formation.

Après l’implémentation, je projet peut être transféré à l’organisation linéaire. La première personne de contact pour le Black Belt ou le Green Belt est le sponsor, qui est le propriétaire du problème et donc aussi de la solution. Une bonne documentation du projet forme un outil de référence, tant pour le propriétaire actuel du processus que pour ses futurs propriétaires. Pour cette raison, il est important de bien documenter les raisons des changement dans le processus, ainsi que les solutions implémentées avec les économies correspondantes. De cette façon, on évitera de devoir “réinventer la roue” dans l’avenir.

Le modèle DMAIC par rapport au Six Sigma

Le modèle DMAIC est presque toujours mis en relation avec le Six Sigma, ce qui est normal parce que le Six Sigma utilise le modèle DMAIC explicitement. Néanmoins, le modèle DMAIC peut également être utilisé indépendamment.

Le modèle DMAIC vs le cycle PDCA

Le modèle DMAIC part plutôt d’une approche par projet, contrairement au cycle PCDA (Plan, Do, Check, Act). Le DMAIC analyse les causes principales du problème, tandis que le cycle PDCA envisage le problème en général.

Pour plus d’informations sur les outils du Six Sigma, visitez notre site web www.fr.theleansixsigmacompany.be

 

Cet article était utile pour vous?

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Le modèle DMAIC FAIT PARTIE DU PROGRAMME DES FORMATIONS SUIVANTES

Voudriez-vous en savoir plus sur Le modèle DMAIC? Consultez les pages produit des formations suivantes.