Lean management

Le Lean Management, également dénommé Lean Enterprise et Lean Thinking, désigne la philosophie de gestion latente à la structure d’amélioration continue développée par Toyota. Chez Toyota, le Lean Management est intégré au Système de Production de Toyota. Pour faire bref, une structure de gestion et une culture d’entreprise prévalent et incitent chaque collaborateur à œuvrer à la maximisation de la valeur du client. L’hypothèse de départ du Lean Management réside dans le fait qu’une entreprise doit tendre vers le flow. En d’autres termes, un processus sans gaspillages.

Le Lean Management peut également être défini comme une “culture de l’amélioration continue”, bien qu’il s’agisse là davantage d’une conséquence de la recherche du “flow” qu’un objectif en soi. Toyota a constaté que les gaspillages pouvaient être classés en 7 catégories. Elle les nomme les 7 types de gaspillage :

  1. Transport
  2. Stocks
  3. Mouvements
  4. Délai d’attente
  5. Surproduction
  6. Traitement excessif (processus trop complexes)
  7. Défauts

Si tous ces gaspillages disparaissent d’un processus, le “flow” est alors atteint. Dans la pratique, cela engendre une minimisation des gaspillages, car leur élimination totale est souvent impossible.

Lean Management c. Système de production de Toyota

Le Système de production de Toyota, auquel le Lean Management est intégré, va au-delà de la simple amélioration continue. Toyota applique 14 principes de gestion relevant des 4 P (People, Process, Philosophy, Problems). Le succès de Toyota dans la mise en œuvre du Lean dépasse donc la simple focalisation sur l’amélioration continue. Si le Lean Management est la solution pour améliorer la qualité et faire des économies de coûts, le Système de Production de Toyota consiste en une stratégie plus large afférente à l’exploitation.

Enregistrer des succès avec le Lean management

De nombreuses autres entreprises ont opté pour le Lean Management comme un moyen de faire face à la concurrence en augmentant le rendement de chaque collaborateur et en améliorant la satisfaction du client via l’application des principes Lean. Si une entreprise souhaite relever le défi de la concurrence à plus long terme, les 14 principes de gestion de Toyota peuvent alors être l’exemple à suivre.

Le Lean Management consiste donc à instaurer une culture et une structure de l’amélioration continue. L’objectif poursuivi consiste à créer un “flow” dans les processus. Dès lors, les gaspillages doivent être éliminés ou réduits afin de l’atteindre.

Lean Management c. le Six Sigma way

Si Lean est très bien implanté chez Toyota, Six Sigma a été créée chez Motorola et General Electric. Motorola a développé la structure projectuelle Six Sigma et General Electric l’a complétée avec une structure organisationnelle. Lean et Six Sigma se complètent donc parfaitement. Les deux méthodes visent la qualité la plus élevée et la satisfaction du client. Lean Management se focalise davantage sur l’amélioration du cycle court et Six Sigma est plus orientée sur la structure du projet. Associez Lean et Six Sigma au sein de votre entreprise et instaurez une culture d’amélioration quotidienne et projectuelle.

Was this article helpful?

    La lecture de cet article vous a été utile ?
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.