Qu’est-ce que le Lean?

En 1990, James Womack et Daniel Jones ont fait le tour du monde afin d’assurer la promotion de leur livre : “The machine that changed the world”. Durant ce tour du monde, ils ont animé des séminaires sur le mode de production efficace au sein de la société Toyota. James Womack et Daniel Jones ont dénommé ce mode de travail la “Lean production”.

Womack et Jones ont ultérieurement expliqué la théorie latente : le “Lean Thinking”.

Lean Thinking vs Muda

Lean Thinking (également appelé le Lean Management) désigne une méthode permettant d’exécuter rapidement des activités à valeur ajoutée via un processus. La rapidité est l’élément-clé du Lean thinking et tout ce qui entrave la rapidité au sein d’un processus est appelé Muda. Muda est le terme japonais désignant les gaspillages et ces derniers correspondent à toutes les activités ne créant aucune valeur ajoutée au sein d’un processus.

En bref : le Lean Thinking est une méthode permettant d’insuffler de la rapidité dans un processus en éliminant les activités sans valeur ajoutée (Muda).

Les 7 gaspillages

Dans la théorie du Lean Thinking, les activités sans valeur ajoutée sont classées selon 7 types de gaspillage, à savoir :

  1. Transport
  2. Stocks
  3. Mouvement
  4. Délai d’attente
  5. Traitement excessif (trop complexe)
  6. Surproduction (trop)
  7. Défauts

Un processus sans gaspillages est rare. Les entreprises qui appliquent la méthode du Lean Thinking se focalisent donc sur la réduction des gaspillages à un niveau soutenable et prédéfini.

Les 5 étapes de Womack

La méthode Lean se compose d’un modèle en 5 étapes permettant d’éliminer les gaspillages et d’optimiser les processus.

Étape 1 : Identifier la valeur
Étape 2 : Établir une Value Stream Map
Étape 3 : Créer un Flow
Étape 4 : Créer un  Pull
Étape 5 : Tendre vers la perfection

Chaque étape se compose d’un ensemble de techniques pratiques permettant d’atteindre l’objectif visé. Au cours de la formation, vous étudierez ces techniques et la manière de les mettre en œuvre.

Lean dans le secteur des services

Les 7 gaspillages semblent inhérents à l’industrie, car les gaspillages y sont plus manifestes que dans les entreprises de prestations de services. Les stocks sont visibles dans un magasin et les délais d’attente sont constatés si la ligne de production est à l’arrêt. Dans le secteur des services, cette visibilité est moins évidente, mais n’en est pas moins présente.

Des études indiquent que les coûts opérationnels au sein du secteur des services se composent de 30 à 80% de gaspillages. On peut y ranger la pile d’offres non traitées, les factures et les demandes d’autorisation. Le délai d’attente cible notamment la file au guichet et les dysfonctionnements sont mis en évidence par les questions/plaintes des clients sur leur abonnement à l’Internet ou sur leur assurance.

La méthode du Lean Thinking génère donc également une valeur ajoutée dans le secteur de la prestation de services. Au cours de la formation, une attention particulière sera portée au Lean Thinking dans le secteur de la prestation de services.

La formation Lean Practitioner

La formation associe la théorie et la pratique. Dans le cadre d’une simulation, un processus est optimisé durant la formation à l’aide des 5 étapes de Womack. Cliquez ici pour plus d’informations sur la formation Lean Practitioner.

 

 

 

 

 

 

Cet article était utile pour vous?

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Qu’est-ce que le Lean? FAIT PARTIE DU PROGRAMME DES FORMATIONS SUIVANTES

Voudriez-vous en savoir plus sur Qu’est-ce que le Lean?? Consultez les pages produit des formations suivantes.